La résistance au gel-dégel

Le béton utilisé à l'extérieur doit durer longtemps et nécessiter peu d'entretien; il doit donc bien résister aux conditions d'exposition anticipées. L'agent météorologique le plus destructeur est le gel et le dégel que subit un béton mouillé ou humide, particulièrement en présence de sels de déglaçage. La principale conséquence du gel et dégel est l'écaillage. Le lien suivant explique le phénomène d'écaillage.

technobeton2.pdf [1 481 KB]



Comment diminuer le risque d'écaillage ?

éviter d'appliquer du sel de déglaçage la première hiver après la coulée du béton;
éviter l'ajout excessive d'eau dans le béton lors de la coulée;
demander un béton avec air entraîné.


Ques-ce que l'air entraînée ?

L'air entraîné est un produit chimique ajouté au béton lors du dosage à l'usine. On utilise les entraîneurs d'air pour entraîner volontairement des bulles d'air microscopiques dans le béton. Le béton à air entraîné contient de minuscules bulles d'air uniformément réparties dans la pâte de ciment. L'expension du volume d'eau présent dans le béton est absorbée par les bulles d'air lors du gel du béton.

L'air entraîné améliore de façon spectaculaire la durabilité des bétons exposés à l'humidité durant les cycles de gel-dégel. L'air entraîné améliore aussi grandement la résistance des surfaces de béton à l'écaillage causé par les sels de déglaçage.




 

Cliquez pour agrandir la vue en coupe Au microscope d'un béton avec air entraîné